Vous allez partir en trek dans les montagnes, votre sac sur le dos pour plusieurs jours ? Le voyage s’annonce aventureux. Mais vient toujours les questions sur le matériel indispensable pour le trek. De plus, dans l’excitation de sa préparation, vous pouvez oublier certains matériels et accessoires essentiels ou surcharger inutilement votre bagage. Équilibrer le poids et l’encombrement s’avère aussi être un exercice compliqué. On revient donc dans cet article sur le matériel indispensable pour faire du trekking à la montagne. Le but est d’alléger votre sac et de randonner avec plus de confort.

Notre check-list des équipements de trek

D’abord, les matériels de sécurité et de confort doivent être sélectionnés selon la destination et les conditions météorologiques. Pour un trek à la montagne en plein été, le temps peut quand même se révéler capricieux. Vous devez donc vous montrer prévoyant au niveau des équipements.

Pour les vêtements

Pour randonner dans les montagnes, il faut vous vêtir en conséquence. Respectez toujours la règle des 3 couches : un t-shirt ou un t-shirt à manches longues en matière respirant et non en coton afin d’évacuer la transpiration, puis une couche en polaire afin de rester au chaud et enfin une dernière couche pour se protéger de la pluie comme une veste ou un poncho. Pour le bas, privilégiez les pantalons ou pantacourts de randonnée, éventuellement doublés de collants s’il fait froid. Vous n’êtes pas obligés de tout porter en même temps, mais il faut avoir ces différents vêtements dans votre sac de trekking pour parer à toutes les éventualités. Concernant vos vêtements de rechange, la règle est d’emporter 3 de chaque type (3 t-shirts, 3 paires de chaussettes, 3 pantalons, 3 culottes, etc.) Pendant que l’autre est sale et que l’un sèche, au moins vous avez quelque chose à vous mettre sur le dos.

Pour la marche

Pour la marche, préférez également les chaussettes et les chaussures de randonnées. Bannissez les chaussures neuves si vous ne voulez pas avoir des ampoules aux pieds. Elles sont les plus inconfortables. À la place, mettez vos chaussures de marche favorites. Certains glissent des sandales ou tongs dans leurs affaires pour que les pieds puissent un peu respirer le soir venu. Il ne faut pas non plus oublier le bâton de marche ou de randonnée, le chapeau ou autres couvre-chefs, les gants et les lunettes de soleil. Vous aurez certainement besoin d’un écran solaire et d’un antimoustique. La gourde ou la poche d’eau est aussi un accessoire essentiel pour la survie. Tenez toujours compte de l’ergonomie et de l’aspect pratique. Une gourde à filtre sera, par exemple, plus adéquate s’il n’y a pas de point d’eau potable dans votre destination.

Pour le couchage

Les matériels de couchage ne sont indispensables que si vous avez opté pour le bivouac ou le camping en pleine nature et non un hébergement touristique. Dans ce cas, vous devez apporter une tente de randonnée ou de trek, un matelas et un sac de couchage. Une tente imperméable et polyvalente comme une tente 3 ou 4 saisons sera l’idéale. Vous devrez essayer de choisir une tente répondant à ces critères avec un poids léger. De même pour le sac de couchage, visez la bonne température de confort et le minimum de poids. La couverture de survie peut également vous servir dans de nombreuses situations : froid, pluie, vent, etc. Vous resterez, ainsi, au sec même si la pluie bat son train. Pour que tout ce matos ne prenne trop de places ou ne pèse pas trop lourd, il faudra trouver l’équilibre entre le poids, le volume et le confort.

Pour la nourriture

Grâce aux matériels de cuisine mobiles que l’on trouve sur le marché, vous pouvez tout à fait cuisiner en cours de route pour manger chaud. Pierre à feu ou briquet ou un autre allume-feu, un réchaud, une popote : avec juste ces éléments, vous pouvez cuire des aliments et vous préparer des boissons chaudes. Pour manger, vous pouvez ajouter des fourchettes ou des cuillères dans votre liste des équipements de trek, pourquoi pas un mug même si la gourde peut suffire. Il faut les compléter une bouteille pour le transport de l’eau, sans oublier les pastilles pour décontaminer l’eau. Encore une fois, il faut viser un minimum d’encombrement et de poids. Essayez d’emporter des matériels légers et compacts et multifonctions. Normalement, vous devez aussi emporter votre nourriture, rien de mieux de que de prévoir un arrêt dans un village tous les 2 jours pour vous ravitailler et ainsi, voyager plus léger.

Pour les documents

Quand on fait des randonnées, on emporte toujours avec les papiers d’identité, des papiers personnels, les cartes et les sous. Prévoyez une pochette antivol où placer tous ces documents. Si vous partez dans un autre pays, vous devez aussi avoir votre visa, passeport, votre carnet de vaccinations, vos contrats d’assurance ou d’assistance et des devises. Une petite sacoche plate antivol ou un sac banane sera plus pratique. Vous y accédez facilement.

Un autre conseil important est de faire des copies de vos papiers d’identité. Vous pouvez glisser la première copie dans la pochette, puis une seconde dans votre sac à dos. Par précaution, sauvegardez aussi une copie de ces documents dans votre boîte mail.

Pour l’hygiène et le secours

Vous aurez forcément besoin d’affaires de toilettes pour des raisons d’hygiène : brosse à dent, mini-tube de dentifrice, brosse à cheveux, rasoir et mousse et crème hydratante. Choisissez un savon en un bloc de savon avec lequel vous laver, vous doucher et laver vos affaires. Un désinfectant pour les mains aura aussi son utilité, surtout quand on n’a pas accès à des lavabos, des douches ou des toilettes. Bien sûr, vous avez besoin d’une serviette de toilette. Optez pour une serviette microfibre, car elle est très absorbante, légère, peu encombrante et sèche rapidement. N’oubliez pas les mouchoirs ou les papiers toilettes.

La trousse de pharmacie est un grand indispensable. Elle doit renfermer de quoi désinfecter et panser les blessures, les médicaments basiques + vos médicaments spécifiques si vous en prenez. Privilégiez toujours une trousse de secours compacte et légère.

Les accessoires divers

D’autres accessoires peuvent aussi compléter votre sac de trekking, certains sont facultatifs selon votre destination et les conditions de votre randonnée.

  • Appareils photo, GPS, smartphone…
  • Un adaptateur pour votre chargeur ou un chargeur solaire s’il n’y a pas d’électricité
  • Une lampe torche + une lampe frontale
  • Des jumelles
  • Un guide touristique/topo + une boussole
  • Une cordelette
  • Du fil et une aiguille
  • Des boules quies ou bouchons à oreille
  • Un couteau suisse + un couteau opinel
  • Un outil multifonction(pour bricoler ou se sortir de certaines situations)
  • Un sifflet de secours
  • Un carnet et un stylo
  • Des livres de voyage
  • Des sacs plastiques pour les linges salent, les déchets, etc.

Le sac à dos

D’autres accessoires peuvent aussi compléter votre sac de trekking, certains sont facultatifs selon votre destination et les conditions de votre randonnée.

  • Appareils photo, GPS, smartphone…
  • Un adaptateur pour votre chargeur ou un chargeur solaire s’il n’y a pas d’électricité
  • Une lampe torche + une lampe frontale
  • Des jumelles
  • Un guide touristique/topo + une boussole
  • Une cordelette
  • Du fil et une aiguille
  • Des boules quies ou bouchons à oreille
  • Un couteau suisse + un couteau opinel
  • Un outil multifonction(pour bricoler ou se sortir de certaines situations)
  • Un sifflet de secours
  • Un carnet et un stylo
  • Des livres de voyage
  • Des sacs plastiques pour les linges salent, les déchets, etc.

Sur le même thème

Découvrir l’Ardèche

Destination touristique très prisée, l’Ardèche se distingue par la qualité de ses sites et de ses paysages. Situé dans le sud de la France, le

Découvrir les Gorges du Verdon

Les Gorges du Verdon est un site naturel figurant parmi les grands sites de France. C’est aussi le plus grand canyon du continent européen, creusé

Retour haut de page